illusion groupale

L’horreur est humaine, la page…

Galerie / lisibilité de la page
Dossier de presse ICI
La page facebook
Les vidéos

Jean-Paul Demarez, Pierre Ourbak et Jacques Baillet

L’horreur est humaine

D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ?
Où ferions-nous mieux de ne pas aller ?

L’horreur est humaine, Où ferions-nous mieux de ne pas aller, Demarez, Ourbak, Baillet, Couverture, livre, Charles Darwin, Sigmund Freud

Image de couverture : Charles Darwin et Sigmund Freud

Pour résumer l’apport

Des réponses nouvelles pour comprendre l’humain

Un guide-par-contraste : où ne pas aller ?

Des découvertes scientifiques encore peu connues en langue française

Isole de nouvelles convergences au travers de domaines scientifiques avec des clés pour mieux comprendre notre époque

Une bonne introduction pour la compréhension de notions comme la détribalisation, l’illusion groupale ou l’intelligence machiavélienne.

Description avec la quatrième de couverture

Sur un ton léger, parfois amusé, cet essai dédié « à ceux qui goûtent la vie » vous aidera à identifier ce qui peut la gâcher.

Trois scientifiques s’appuient sur le vivant pour traiter les questions longtemps réservées, faute de preuves, à des imaginaires religieux ou philosophiques.

Les auteurs mettent à notre portée les dernières avancées de la recherche, jusqu’en imagerie cérébrale, pour nous offrir un voyage intérieur qui nous aidera à mieux nous connaître. Ils nous révèlent ainsi une cartographie à échelle humaine de mécanismes souvent méconnus.

Après cette lecture, face aux choix individuels toujours possibles, au moins aurez-vous de quoi vous orienter pour mieux cultiver la chance de vivre.

Extrait :

L’évolution, dans l’espèce humaine, n’a pas uniquement trié les « gros bras » ou les gros QI, mais également le développement d’un mode particulier d’intelligence, « l’intelligence machiavélienne ».

Introduction de Roger GUILLEMIN, prix Nobel de Physiologie et de Médecine.

Détails

Hauteur : 26,7 cm ; largeur : 18,7 cm
Façonnage : Relié ; nombre de pages : 220
Langue : Français
Collection : Essais
EAN : 9782370370006 ; ISBN : 978-2-37037-000-6
Dépôt légal : juillet 2013

Composition de l’offre

Prix de lancement 15€ (offre limitée aux 300 premiers exemplaires vendus)

Prix en ligne et en librairie : 23€

Prix de soutien (en projet)

Disponibles chez les détaillants suivants

amazon

amazon.fr – Modalités de livraison : Expédié par amazon - Amazon.fr propose la livraison gratuite (vers la France) sans minimum d’achat si la commande contient uniquement des livres.

CPI Book Delivery

En POD chez l’imprimeur sur cpibookdelivery.com

En librairie (en projet)

 

Développements / précisions

Un livre pour qui ?… Pas pour tous !
mais pas limité à un “clan” car son public est impossible à “cadrer”.
Il y a déjà un public favorable, mais au-delà des clivages traditionnels ; “en dehors” ou “distancié”

Indépendant par tempérament ou capable d’un regard critique envers les comportements de “fans”.

Un public déjà favorable par expérience, mais qui ignore souvent la partie méconnue : les avancées scientifiques.

Un public avec d’autres points communs rassembleurs :
Des esprits ouverts, refusant les a priori et les préjugés, qui ne craignent pas la nouveauté ou le changement de perspective.

Un contenu accessible pour qui sent déjà que si la vie en groupe est nécessaire à l’homme, elle a aussi coût dissimulé.

Un public initié par l’expérience personnelle, car l’étude seule ne peut suffire… Des esprits avant-gardistes au sens le plus littéral.

Donc pas pour tous, mais des amateurs potentiels dans tous les publics.

Des thèmes, domaines ou sujets abordés :

Darwin et Freud – La grille biosophique – L’héritage neuronal – Sexe et domination – Ordre tribal, Droits de l’Homme et contraception – Le cerveau humain comme un rat de laboratoire – Opium du peuple et opium des intellectuels – Histoire biosophique de la France contemporaine
Anthropologie – Histoire – Psychologie sociale – Les inconscients – L’inconscient collectif – Influence sociale et conformisme – Psychanalyse
Les Lumières – La détribalisation
Agression – Domination – Soumission
Intelligence machiavélienne et machiavélisme – Leadership – Idéalisation
Manipulation mentale – Les manipulateurs – Etude de l’expression faciale de l’émotion (Lecture gestuelle ou non-verbal) avec Le sourire de Duchenne, aux origines de la lecture des expressions faciales (ou micro-expressions)
Langage et discours – Communication interpersonnelle
Drogues – Phénomènes d’addictions – Drogues idéelles (ou drogues logicielles)
Le tribal – Les dynamiques tribales – Hitler, Nazisme, Jeunesses hitlériennes (ou Hitlerjugend) – Narcissisme d’appartenance – Groupe – Illusion groupale – Communautarisme – Foule – Violence – Bande – Illusion groupale – Sectes – Religions – mai 68 – Totem et tabou
La science – les neurosciences – Neuropsychologie – Psychiatrie – Neurobiologie – Neurologie – fonctions intellectives (ou fonctions cognitives) – Philosophies

Auteurs cités ou évoqués

Charles Darwin et Sigmund Freud, Carl Gustav Jung, Voltaire, Claude Lévi-Strauss, Hannah Arendt, Didier Anzieu, Stanley Milgram, Solomon Asch, Alexander Mitscherlich, Emmanuel Kant, Jean-Jacques Rousseau…

Share Button

L’illusion groupale – sa découverte

Extrait coupé au montage de la version longue (de la présentation du livre) et isolé ici:

 

 

L’illusion groupale – sa découverte par STEGGOF

La définition évoquée dans cette vidéo, et rédigée par Didier Anzieu pour le Dictionnaire de psychologie (sous la direction de Roland Doron et Françoise Parot):

L’illusion groupale, expression inventée en 1971 par D. Anzieu, est un état psychique collectif que les membres d’un groupe formulent ainsi : « Nous sommes bien ensemble, nous construisons un bon groupe, et (si le leader du groupe partage cet état) nous avons un bon leader. » S. Freud en 1921 avait précisé, à propos de l’Eglise et de l’Armée, le rôle cohésif de l’illusion selon laquelle le leader (Dieu, le commandant en chef) aime d’un amour égal tous les membres qui, à leur tour, s’aiment les uns les autres comme des frères. Cette illusion, dite « sociétale », reproduit le renoncement des frères et soeurs au désir infantile d‘être chacun le préféré du père. Dans les groupes non directifs, l’illusion groupale survient après une première phase dominée par l’angoisse persécutive. D’où le sentiment d’euphorie d‘être délivré de cette angoisse. L’illusion groupale cimente alors l’unité du groupe. Elle est à l‘évolution d’un groupe ce que le stade du miroir est à l‘évolution de l’enfant : une étape nécessaire mais aussi aliénante, fondatrice du narcissisme groupal.

Trois phénomènes accompagnent l’illusion groupale :
1. un membre du groupe devient le bouc émissaire de celui-ci;
2. une idéologie égalitariste affirme la similitude des membres entre eux, en niant les différences de sexe, de génération, etc.;
3. un roman groupal des origines apparaît qui soutient l’utopie d’un autoengendrement groupal : « Nous ne devons la naissance de notre groupe à personne qu‘à nous-mêmes. »

L’illusion groupale repose sur un clivage interne à l’appareil psychique groupal. Les pulsions libidinales sont concentrées sur l’objet groupe ; les pulsions destructrices, clivées des précédentes, sont projetées sur une victime émissaire ou sur un groupe extérieur. D. Anzieu a montré que les fantasmes de casse constituent ainsi la contrepartie de l’illusion groupale. L’illusion groupale provient de la substitution au moi idéal de chacun d’un moi idéal partagé de type maternel, à la différence des groupes étudiés par S. Freud et s’organisant autour d’un idéal du moi de type paternel.

Share Button

Présentation vidéo du livre L’horreur est humaine

de Jean-Paul Demarez, Pierre Ourbak et Jacques Baillet
Sous titres : D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où ferions-nous mieux de ne pas aller ?

Pour une présentation sous forme de texte

Pour les deux séquences j’ai été contraint de me contenter de la première prise, malgré les faiblesses du “présentateur” débutant, d’un ingénieur du son défaillant, et d’un réalisateur qui a encore beaucoup à apprendre (et oui je suis responsable des trois “casquettes”).

Les extraits plus bas font moins de 2 minutes.

Version intégrale (35m):


Présentation du livre L’horreur est humaine par STEGGOF

Extraits de la version longue:

L’intelligence machiavélienne par STEGGOF


Ouverture du livre L’horreur est humaine – D’où… par STEGGOF

 


La quatrième de couverture de L’horreur est… par STEGGOF


Deux citations du dossier de presse de L… par STEGGOF

 


Il fallait faire exprès de ne pas le faire par STEGGOF
 

L’horreur est humaine, la page…

Share Button